LogoAppli mobile

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs

Ce proverbe est bien connu des moralistes. Il manifeste la distance inévitable qui existe entre la personne qui donne un avis ou un conseil et celle qui va décider et subir les conséquences concrètes de sa décision. En définitive, chacun reste seul en face de sa décision. C’est pourquoi, les moralistes sont invités à une grande prudence lorsqu’ils sont consultés.

Le Christ lui-même avait bien conscience de cet écart. Il n’hésita pas à reprocher aux pharisiens de lier de pesants fardeaux sur les épaules des gens et de ne pas vouloir les aider du petit doigt. Par là, les moralistes doivent comprendre que leurs paroles ont des conséquences et qu’ils sont invités à être aussi responsables de leurs paroles ! (Mt 23, 4).

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Bruno FEILLET

Évêque auxiliaire de Reims, ancien équipier de PSN.

(re)publié: 01/01/2020