Logo

2e dim. ordinaire (16/1) : Prières pour la célébration

Entrée : (1)

Venez à la fête, notre Dieu aime le bon vin !
Telle pourrait être une publicité pour la liturgie de ce jour. Oui notre foi est appelée aujourd’hui à faire la noce : nous sommes invités à Cana, à l’ambiance joyeuse d’un repas nuptial où le vin coule en abondance et où se révèle le Dieu de la fête.

(2)

La célébration de ce dimanche nous plonge dans le temps de l’Eglise, dit ordinaire.

N’est-ce pas dans l’ordinaire, dans la banalité du quotidien de notre existence,
qu’est appelé à surgir l’extraordinaire de la présence de Dieu ?
Tel est le mystère de l’incarnation.
…et entrer dans ce temps ordinaire par une fête, surtout une fête de noces,
quel beau programme !

Kyrie :

En dépit de nos faiblesses et de nos manques, ouvrons-nous à la joie d’être aimés de Dieu et prenons place à la table où il nous invite.

 Seigneur, notre vie est souvent centrée sur nos soucis quotidiens, nos habitudes mesquines qui enlèvent le goût de la nouveauté et la surprise. Oui, Seigneur, nous n’avons plus de vin.
 O Christ, tu as permis à la fête de continuer parce que tu ne veux pas que notre vie soit une eau fade et insipide, parce que tu veux nous engager sur des routes de bonheur et de fraternité. Oui, Seigneur, nous avons soif de ton vin.
 Seigneur, nous avons fait de toi un Dieu sévère, qui sait tout, qui récompense et punit ; notre foi a perdu le sens de la fête, elle se plie aux traditions et aux interdictions. Oui, Seigneur, nous avons bien besoin de retrouver la saveur de ton vin.

Prions : Seigneur, nous savions que tu es un Dieu qui réconforte et relève, qui guérit les blessures et fait vivre. Mais aujourd’hui nous découvrons en toi un Dieu qui aime la fête, un Dieu qui change nos tristesses en joie et la grisaille quotidienne en jour de fête.
Que nos mots aujourd’hui deviennent prière, que nos chants soient louange et que nos vies accomplissent ta volonté. Par le Christ Notre Seigneur.

Intentions :

Comme Marie, adressons nos manques à Jésus, demandons son aide, confiants que notre prière sera entendue si nous nous retroussons les manches.

 Sans l’attention de Marie qui met le doigt sur le manque et se tourne vers Jésus,
la noce serait devenue cauchemar.
Prions pour ceux qui ont à agir avec audace,
pour ceux qui doivent prendre des décisions courageuses
pour être à l’écoute de l’humain et de tous ses besoins.
Seigneur, nous te prions.

 Sans la docilité des serviteurs qui puisent l’eau sans poser de question,
le vin aurait manqué !
Prions pour ceux qui partent sans hésiter au secours de nos frères et sœurs en difficulté ; prions pour tous ceux qui sont toujours disponibles sans compter, au service des autres.
Seigneur, nous te prions

 Sans la parole du maître du repas qui savoure le vin,
le signe de Jésus serait passé inaperçu.
Prions pour nous tous, que nous ne manquions pas les occasions de nous émerveiller ; prions pour les croyants, qu’ils proclament et vivent cette joie de l’Evangile
et de l’amour de Dieu.
Seigneur, nous te prions

 (Si on veut parler de la semaine de l’Unité)
Nous commençons la semaine de l’Unité des chrétiens.
Ces divisions nous empêchent de nous réjouir ensemble
dans une grande fête.
Comme les serviteurs de Cana, aide-nous à remplir les jarres
en nous tournant tous ensemble vers les plus pauvres.
Ainsi, engagés dans un seul et même projet
nous réaliserons l’unité tout naturellement.
Seigneur, nous te prions.

Offrande :

Dieu notre Père, voici le pain de la route et le vin de la fête.
Que nos offrandes toutes humaines deviennent notre nourriture partagée entre tous et le signe de ta présence au cœur de nos vies. Par le Christ Notre Seigneur.

Notre Père :

Tous rassemblés autour de la même table, nous allons partager le pain et le vin du Royaume, c’est pourquoi ensemble nous aimons dire : NOTRE PÈRE…

Paix :

Délivre-nous Seigneur de ne voir en toi qu’un Dieu austère et lointain.
Délivre-nous de croire que tu te complais devant la souffrance et la peine.
Mais découvre-nous ton vrai visage, celui d’un Dieu qui suscite l’initiative, se retire et nous laisse goûter à la joie de la fête. Par le Christ Notre Seigneur.
Que la Paix du Seigneur soit toujours avec vous…

Communion :

Père, nous te disons « merci » pour le vin des joies humaines.
Merci pour tous ces jeunes qui s’engagent sur la longue route d’une vie commune dans une alliance d’amour.
Merci pour tous ces hommes et ces femmes qui donnent le meilleur d’eux-mêmes pour que la vie devienne fête pour tous.
Béni sois-tu pour toutes les communautés de croyants qui se rassemblent pour célébrer l’abondance de tes dons.
Puissions-nous, Seigneur, être toujours disponibles à ton service et celui de nos frères pour les siècles des siècles. Amen.

Bénédiction :

Après avoir partagé ensemble la joie de ce repas, partons et faisons goûter aussi à tous nos frères et sœurs en humanité le vin nouveau de l’Evangile.
Que notre Dieu très aimant vous bénisse : le Père…

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Georges LAMOTTE

Prêtre du diocèse de Namur, † 2017.

(re)publié: 16/11/2021