LogoAppli mobile

Denier de l’Église

Plus connue autrefois sous le nom de « denier du culte », cette contribution volontaire des catholiques à la vie matérielle de leur Église est un signe d’appartenance et un geste de responsabilité, surtout dans un pays comme la France où, du fait du régime de séparation de l’Église et de l’Etat, l’Église ne reçoit aucune subside des pouvoirs publics.

La législation française autorise néanmoins, depuis juillet 1987, les associations cultuelles et de bienfaisance à recevoir dons, legs ou libéralités en étant exonérées des droits d’enregistrement, et à délivrer des reçus fiscaux permettant aux donateurs de bénéficier d’une réduction d’impôts.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 30/11/2003